Ronaldinho, l'Artiste brésilien

Joueur au talent immense, Ronaldinho Gaucho est un véritable génie du football. Surdoué techniquement, il fait à peu près ce qu’il veut avec un ballon. Inventeur de gestes, il régale le public et ses partenaires. Souvent accompagné d’un large sourire, « Ronnie » aime communiquer sa joie. Formé au Gremio Porto Alegre, il débarque en Europe au PSG. Ronaldinho brille, remporte la Coupe du monde 2002 puis explose à Barcelone. Entre 2005 et 2006, il décroche deux Liga, une Ligue des Champions et le Ballon d’Or ! La star brésilienne est alors au sommet de son art. Après une saison 2007/2008 très difficile (blessures, surpoids, critiques), il quitte le club catalan pour rejoindre le Milan AC.

Passements de jambes, crochets, flip-flap, retourné acrobatique, passes aveugles, Ronaldinho sait tout faire. Lorsqu’il est sur le terrain, il prend du plaisir, ça se voit et c’est communicatif. Le prodige brésilien est la parfaite illustration du « joga bonito » (le beau jeu ou « football-champagne »), mais il y ajoute l’efficacité. Auteur de 17 buts en Championnat d’Espagne et de 7 autres réalisations en Ligue des Champions lors de la saison 2005/2006, il est le grand artisan du fabuleux doublé C1-Liga du Barça cette année-là. Il passe malheureusement à côté de sa Coupe du monde 2006. La Seleçao est éliminée en quart de finale par la France (0-1) et le rêve de Ronaldinho d’obtenir un second Ballon d’Or consécutif s’envole.

Car oui, en 2005, « Ronnie » était sur le toit du monde, élu par les journalistes de France Football comme le meilleur joueur de la planète. L’état de grâce ne vas pourtant pas durer. Blessé à répétition, aux prises avec des problèmes de surcharge pondérale et très critiqué par rapport à sa vie nocturne, le Brésilien vit une saison 2007/2008 quasi-cauchemardesque. Ronaldinho perd son légendaire sourire, le divorce est consommé, c’est la fin d’une superbe historie d’amour avec le FC Barcelone. C’est avec un palmarès bien rempli qu’il quitte la Catalogne pour rejoindre la Lombardie et le Milan AC. Là-bas, il retrouve de nombreux compatriotes : Dida, Emerson, Kaka et Pato.

Un sentiment de gâchis à Paris

ronaldinhopsg.jpgA Milan, « Ronnie » découvre donc un troisième championnat européen après l’Espagne et la France, puisque c’est bien au Paris Saint-Germain qu’il a dans un premier temps posé ses valises sur le Vieux Continent. A son arrivée, il est l’attraction en Hexagone puis très rapidement, il devient LA star de Ligue 1. Ses dribbles et ses inspirations géniales embrasent régulièrement le Parc des Princes. Ronaldinho survole les débats, surtout lors des gros matches. Le Brésilien semble en effet dopé par les affiches, il le démontre lors des Clasico face à l’OM où il est souvent l’homme du match. Cependant, malgré son talent évident, le Brésilien va connaître des moments difficiles à Paris.

Avec Luis Fernandez, le coach de l’époque, le torchon brûle parfois. L’entraîneur parisien n’hésite ainsi pas à se passer des services de son joyau qu’il place à plusieurs reprises sur le banc des remplaçants. Du côté des observateurs, c’est l’incompréhension et un sentiment de gâchis prédomine. Durant ses deux saisons parisiennes (2001-2003), Ronaldinho ne gagne pas de trophée avec le club de la capitale, mais entre temps, il remporte la Coupe du monde 2002 avec le Brésil. Il se distingue en délivrant trois passes décisives et en marquant deux buts dont le très commenté coup franc face à l’Angleterre (2-1), en quart de finale, dont on se demandera sans doute toujours s’il a fait exprès ou non de tirer directement. Peut-être une énième démonstration du génie de Ronaldinho.

Nom complet: Ronaldo de Assis Moreira
Naissance: 21 mars 1980 à Porto Alegre (Brésil)
Mensurations: 1,82 m, 80 kg
Poste: Milieu offensif
Clubs:
Milan AC (2008- ?)
FC Barcelone (2003-2008)
Paris Saint-Germain (2001-2003)
Gremio Porto Alegre (1998-2001)
Palmarès:
Coupe du monde en 2002 (BRÉSIL)
Copa America en 1999 (BRÉSIL)
Ballon d’Or, meilleur joueur FIFA et FIFpro en 2005
Ligue des Champions en 2006 (FC Barcelone)
Champion d’Espagne en 2005 et 2006 (FC Barcelone)
Supercoupe d’Espagne en 2005 et 2006 (FC Barcelone)
Meilleur joueur FIFpro en 2006
Coupe des Confédérations en 2005 (BRÉSIL)
Meilleur joueur et meilleur buteur de la Coupe des Confédérations 1999 (6 réalisations)

Coupe du monde des moins de 17 ans en 1997 (BRÉSIL)