Sergio Ramos, le défenseur précoce

Formé au FC Séville, dans sa ville natale, Sergio Ramos est très vite repéré par le Real Madrid qui l’achète en 2005 contre la rondelette somme de 27 millions d’euros, alors qu’il n’a que 19 ans. Défenseur central à la base, il glisse progressivement vers le poste de latéral droit où ses qualités offensives peuvent davantage s’exprimer. Très bon défensivement, il apporte régulièrement le soutien aux attaques de son équipe dans son couloir. Doté d’un excellent jeu de tête, il marque aussi fréquemment suite à des coups de pied arrêtés. Hargneux, il écope de nombreux cartons à cause d’une agressivité parfois mal contrôlée. Vainqueur des deux dernières Liga et de l’Euro 2008, celui que l’on surnomme le “Comanche” ou “Tarzan” est aujourd’hui considéré comme l’un des meilleurs joueurs du monde à son poste.

Sa longue chevelure et son catogan ne passent pas inaperçus, son talent et son activité sur le terrain non plus. Surnommé le « Comanche » pour son look particulier, en référence à la tribu indienne du même nom, Sergio Ramos n’hésite pas à accumuler les allers-retours. Eblouissant lors de la dernière saison, Sergio Ramos fut récompensé par deux titres majeurs : la Liga, sa deuxième consécutive avec le Real Madrid, et l’Euro 2008, en évoluant en tant qu’arrière droit, détrônant ainsi Michel Salgado. Mais c’est pourtant dans l’axe qu’il a débuté au FC Séville, son club formateur.

Avec la formation andalouse, il dispute son premier match parmi l’élite à 17 ans ! Promu en cours de saison 2002-2003 de l’équipe B à l’équipe pro, il prend part à sept matches en première division. L’année suivante, il réalise une saison pleine (31 matches, 2 buts) et intègre la sélection espagnole quelques jours avant son dix-neuvième anniversaire. A l’époque, il devient le plus jeune joueur de la Selección, un record depuis battu par le milieu de terrain d’Arsenal Cesc Fabregas. Son ascension est fulgurante. Champion d’Europe des moins de 19 ans en 2004, il est ensuite élu meilleur espoir de la Liga en 2005. Le Real Madrid n’a alors d’yeux que pour lui et ne lésine pas sur les moyens pour s’attacher ses services.

Les Coupes d’Europe se refusent à lui

Le club merengue met sur la table la somme impressionnante de 27 millions d’euros pour ce jeune prodige du football espagnol. Sergio Ramos quitte donc sa ville natale pour changer de dimension et devenir star parmi les stars. Sa grinta (sa rage) et son abnégation vont très vite faire de lui l’un des chouchous du stade Santiago Bernabeu. Mais depuis qu’il est Madrilène, le « Commanche » joue de malchance sur la scène européenne. En trois participations à la Ligue des Champions, il n’a en effet jamais atteint les quarts de finale.

Le club merengue fut à chaque fois éliminé au stade des huitièmes de finale de la C1, successivement par Arsenal, le Bayern Munich et la Roma. Pas de chance pour Sergio Ramos, car dans le même temps, le FC Séville s’est offert deux Coupes de l’UEFA (2006, 2007). Dominateur à l’échelle nationale, puis sur le toit de l’Europe avec l’Espagne, le latéral droit aspire à présent à briller en Ligue des Champions. Un trophée que n’a plus gagné le Real (recordman avec 9 Coupes) depuis 2002 et la magistrale volée de Zizou. Le meneur Français avait d’ailleurs quitté l’Italie pour la capitale espagnole dans le but de décrocher cette fameuse C1. Sergio Ramos pourrait, lui, suivre la trajectoire inverse puisqu’il est dans le viseur du Milan AC.

Nom complet: Sergio Ramos Garcia
Naissance: 30 mars 1986, à Séville (Espagne)
Mensurations: 1,83 m, 73 kg
Poste: Latéral droit
Clubs:
Real Madrid (2005- ?)
FC Séville (2002-2005)
Palmarès:
Champion d’Europe en 2008 (ESPAGNE)
Champion d’Espagne en 2007 et 2008 (Real Madrid)
Supercoupe d’Espagne en 2008 (Real Madrid)
Meilleur espoir de la Liga en 2005 (FC Séville)
Champion d’Europe des moins de 19 ans en 2004 (ESPAGNE)


Les talents de Sergio Ramos en vidéo