Steve Mandanda, des gants en or

Impressionnant de maturité, Steve Mandanda a avalé les paliers à vitesse grand V pour aujourd’hui se retrouver gardien de but titulaire de l’équipe de France, à 23 ans seulement. Après deux saisons pleines au Havre, en Ligue 2, il s’impose très rapidement à l’OM, profitant de la blessure de Cédric Carrasso. Sa sérénité, ses arrêts réflexes et ses plongeons miraculeux font des merveilles dans la cage phocéenne et dès sa première saison parmi l’élite, il est élu meilleur portier de Ligue 1. Déjà au top de la hiérarchie nationale, il aspire aujourd’hui à confirmer toutes les qualités entrevues jusque-là.

Inspiré par des icônes comme Mohamed Ali et Mike Tyson, Steve Mandanda se tourne dans un premier temps vers la boxe. Il s’exprime sur le ring pendant deux ans avant d’enfiler d’autres gants, ceux de gardien de but. Le natif de Kinshasa (R.D. Congo) débute son apprentissage à Evreux. Il rejoint ensuite le centre de formation du Havre où il gagne ses galons de titulaires de l’équipe première à 20 ans. Il engrange beaucoup de temps de jeu et de l’expérience. En deux saisons, il dispute 67 matches de Ligue 2 et se distingue par des prouesses à répétition dans la cage normande.

Son talent ne passe pas inaperçu, l’OM l’engage alors sous forme de prêt en tant que doublure. Très vite, le destin va donner une opportunité à Mandanda. Dès le début de saison, Cédric Carrasso est victime d’une rupture du tendon d’Achille gauche à l’entraînement. Steve est donc propulsé au rang de numéro 1. Il saisit sa chance et fait preuve d’une étonnante sérénité dans la cage phocéenne. Ses premiers pas parmi l’élite sont une véritable réussite, très rapidement, il fait l’unanimité. Les éloges pleuvent sur le goal formé au HAC, lui ne bronche pas et sauve son équipe à de multiples reprises. Les médias ne parlent plus que de lui, un nouveau phénomène est né.

Une fratrie de gardiens

Encensé, Steve Mandanda termine la saison avec le trophée de meilleur gardien de L1 et a le bonheur d’être sélectionné pour l’Euro 2008. Après l’échec continental de l’équipe de France, Raymond Domenech décide de bousculer sa hiérarchie des gardiens et fait de Mandanda son n°1. Son ascension est fulgurante. Malheureusement, les débuts de Steve dans la peau du titulaire sont laborieux. Abandonné par sa défense, il se montre fébrile et commet des erreurs inhabituelles. Son début de saison 2008/2009 est difficile, il essuie alors les premières critiques de la presse. Lors du dernier France-Uruguay, il cède même sa place à Hugo Lloris, définitivement ? Mais comme lorsqu’il reçut des louanges en masse, Mandanda ne réagit pas et fait montre d’un flegme remarquable. Le calme est sans doute l’une des plus grosses qualités de ce gardien qui a fait des émules.

Aîné d’une famille de quatre garçons, Steve a en effet contaminé ses trois jeunes frères. Tous jouent au foot, tous comme gardien de but ! Parfait, c’est son prénom, né en 1989, s’entraîne à Bordeaux et est le portier de la République Démocratique du Congo, Riffi (1992) a signé un contrat d’aspirant avec Caen et vient d’être appelé en équipe de France des moins de 17 ans, alors que le petit dernier Over, à peine 10 ans, fait ses classes dans les buts du Lusitanos Saint-Maur (94) et promet déjà beaucoup. Chez les Mandanda, le talent semble se transmettre de frère en frère, Steve est déjà un bel exemple à suivre pour ses cadets.

Nom complet: Steve Mandanda
Naissance: 28 mars 1985, à Kinshasa (R.D. Congo)
Mensurations: 1,85 m, 82 kg
Poste: Gardien
Clubs:
Olympique de Marseille (2007- ?)
Le Havre (2005-2007)

Palmarès: Meilleur gardien de Ligue 1 en 2008 (Olympique de Marseille)