Xavi, le métronome

A Barcelone ou en équipe d’Espagne, tous les ballons passent par les pieds de Xavi. Milieu de terrain relayeur made in Barça, Xavi est un véritable métronome. Très doué techniquement, il organise à la perfection le jeu de son équipe grâce à son excellente vista ainsi qu’à la qualité de ses passes (courtes et longues). Très fin tacticien, il récupère de nombreux ballons par son placement et n’hésite pas à venir apporter le surnombre offensif. Doté d’une bonne frappe de balle, il est également habile sur coup franc. En juin 2008, il remporte l’Euro. Rayonnant dans l’entrejeu de la « Furia Roja », il est même sacré meilleur joueur du tournoi.

Au milieu des stars que sont Messi, Eto’o ou Henry, Xavi ne fait pas de bruit. Largement sous-médiatisé par rapport à ses compagnons de jeu, le petit milieu de terrain espagnol est pourtant une pièce maîtresse du Barça. Un pilier même. Dans son registre, il est lui aussi un cador. Joueur inamovible des Blaugrana depuis dix ans, Xavi a vu les entraîneurs se succéder à la tête du club catalan, mais indémodablement ceux-ci lui ont toujours fait confiance. Un comportement sain, un rendement impeccable, une régularité exemplaire, c’est clair, Xavi fait l’unanimité.

En juin 2008, il reçoit enfin tous les honneurs qu’il mérite. Brillant vainqueur de l’Euro au sein d’une équipe d’Espagne séduisante, Xavi est tout simplement sacré meilleur joueur du tournoi continental. La cerise sur le gâteau pour ce métronome aux orientations de jeu souvent inspirées. Avec la « Furia Roja », Xavi ne s’est jamais senti aussi à l’aise et pour cause, la formation dirigée par Luis Aragones développe un jeu à la sauce barcelonaise. Entouré au milieu du terrain par Iniesta, Fabregas (tous deux formés au Barça), David Silva et Marcos Senna, également très techniques, Xavi et l’Espagne ont pu faire admirer leur fameux « tiqui-taca », jeu fait à base de redoublements de passes.

Le successeur de Guardiola

Chez les grands, Xavi décroche donc son premier trophée majeur en sélection, alors qu’il s’était déjà forgé un joli petit palmarès en jeunes avec à son tableau de chasse: un Euro espoirs (1998), une Coupe du monde des moins de 20 ans (1999) et une médaille d’argent aux Jeux Olympiques de Sydney en 2000, rien que ça. En club, il ne chôme pas non plus. Pour sa première saison en Liga avec le FC Barcelone, il prend part à 17 rencontres et décroche le titre de Champion, à 19 ans. Très vite, il est le dépositaire du jeu barcelonais. Il devient alors le digne héritier d’un certain Pep Guardiola, pur produit de l’école barcelonaise comme lui et joueur du Barça entre 1990 et 2001. Ironie du sort, Guardiola est aujourd’hui l’entraîneur du FC Barcelone.

En 2005, Xavi conquiert un second titre national avant de réussir un superbe doublé l’année suivante. Champion d’Espagne pour la troisième fois de sa carrière, Xavi soulève aussi la Ligue des Champions au Stade de France, en battant Arsenal en finale (2-1). C’est la consécration et l’apogée de l’ère Ronaldinho. Depuis cette faste année 2006, également marquée par une Supercoupe d’Espagne, Barcelone n’a plus inscrit la moindre ligne à son palmarès et « Ronnie » s’en est allé à Milan. En ce début de saison 2008/2009, le Barça semble pourtant avoir retrouvé son allant offensif avec une moyenne impressionnante de plus de 3 buts marqués par match après 11 rencontres, Championnat et Ligue des Champions cumulés. Déjà auteur d’un but en Liga et de deux réalisations en C1, Xavi est toujours d’attaque.

Nom complet: Xavi Hernandez Creus
Naissance: 25 janvier 1980, à Terrassa (Espagne)
Mensurations: 1,70 m, 68 kg
Poste: Milieu relayeur
Club: FC Barcelone (1997- ?)
Palmarès:
Champion d’Europe en 2008 (ESPAGNE) et élu meilleur joueur du tournoi
Ligue des Champions en 2006
Champion d’Espagne en 1999, 2005 et 2006
Supercoupe d’Espagne en 2005 et 2006
Médaille d’argent aux Jeux Olympiques de 2000 (ESPAGNE)
Coupe du monde -20 ans en 1999 (ESPAGNE)

Champion d’Europe espoirs en 1998 (ESPAGNE)